FORMATIONS : RENFORCEZ VOTRE MARQUE POUR MIEUX RECRUTER VOS ÉTUDIANTS !

Malgré une stratégie marketing bien rodée, se démarquer au sein d'une offre de formation continue pléthorique est un défi majeur pour une école. Pourquoi et comment renforcer sa marque pour toucher et attirer des étudiants et jeunes actifs ? Quels sont les critères qui font la différence en 2019 ?
Étudiants et professeur dans une salle de classe à Lion, l'école de l'ère entrepreneuriale, qui a construit une marque forte

Les étudiants et jeunes professionnels ont plus que jamais besoin de lisibilité et de repères pour faire leur choix au sein d’une offre pléthorique.

Un paysage éducatif de plus en plus concurrentiel


En 2019, on dénombre 3500 établissements d’enseignement supérieur public ou privé et près de 90 000 organismes de formation. La plupart de ces établissements supérieurs, face à une concurrence croissante, se mettent à développer des programmes de formation continue pour répondre aux besoins d’un marché du travail fortement affecté par la transition numérique. De nouvelles thématiques - notamment sur les métiers de la tech - émergent, complexifiant la lecture de cette offre de formation dédiée aux professionnels au sein de laquelle se faire connaître et se démarquer devient un défi.

En parallèle, une demande toujours plus difficile à atteindre et à satisfaire. En tant qu’organisme de formation, comment toucher et attirer des étudiants et jeunes actifs sur-sollicités et de plus en plus exigeants sur la qualité de leur apprentissage ? Ils forment en effet un public hétérogène aux aspirations variées : en fonction de leur parcours, ils cherchent à progresser dans leur métier actuel, s’insérer sur le marché du travail, se reconvertir dans un nouveau domaine… Et leur pouvoir de décision augmente. Côté financement, la réforme du CPF injecte en effet davantage d’autonomie dans l’élaboration du parcours individuel de formation. Et notre génération est prête à saisir cette opportunité : elle veut se former mais ne sait souvent pas par où commencer, le choix et le financement d’une formation s’apparentant souvent à un vrai parcours du combattant. 

La marque école, nouveau repère pour les étudiants et jeunes professionnels en quête d’une formation qui leur correspond


Une école, c’est une étape de vie, un engagement fort qui exige une mobilisation à la fois temporelle et financière. C’est un investissement sur soi dont les apprenants veulent naturellement mesurer le rendement.

Plus que jamais, les étudiants et jeunes professionnels ont besoin de lisibilité et de repères pour faire leur choix au sein d’une offre pléthorique. Qu’on soit une Grande École de commerce ou d’ingénieur, un bootcamp de code, de sales ou de data science ou une formation en design ! On évoque souvent les nouveaux moyens de communication à déployer pour adresser cette cible mouvante et fortement digitalisée. Mais on parle moins du fond de la stratégie marketing d’une école : la clarification de sa proposition de valeur et de ses éléments de différenciation. En un mot, la marque, qu’il convient de définir et valoriser.

Bien sûr, des critères pragmatiques comme les thématiques enseignées, la durée de la formation, le niveau de diplôme ou de certification, le mode d’enseignement (en présentiel ou en ligne) ou encore la localisation sont toujours aussi discriminants dans le choix d’une formation. Mais ils ne disent pas grand chose de la personnalité de l’école et de ce qu’elle a véritablement à offrir à l’étudiant. Ils n’aident pas le futur apprenant à comprendre si la formation va lui correspondre et s’inscrire de manière pertinente dans son projet. 

D’autres critères, parfois plus difficiles à quantifier, doivent alors être évalués. Les candidats veulent comprendre le retour sur investissement de leur formation : quelle expérience vont-ils vivre et quel impact aura-t-elle sur leur carrière ? Pouvoir s’identifier à une marque, garantie perçue de qualité, et à une vision, rejoindre une communauté et un projet en plus de l’assurance de développer des compétences concrètes et valorisées grâce à une pédagogie optimale et innovante : tels sont les nouveaux paramètres susceptibles de faire pencher la balance.

A l'ère du numérique, un diplôme n’est plus un passeport automatique pour le succès.

Les nouveaux critères qui comptent dans une économie numérique


Sur un marché du travail compétitif réclamant des savoir-faire de plus en plus spécifiques, un diplôme n’est plus un passeport automatique pour le succès. Un classement n’est plus un indicateur fiable de compétence. Pour sélectionner les écoles avec lesquelles nous travaillons, voici les critères qui nous semblent pertinents :

  • Les compétences et débouchés. Une école doit préparer de manière concrète à des métiers recherchés et insuffler un esprit d’innovation pour permettre à ses étudiants de réussir dans une ère entrepreneuriale. Elle doit fournir un socle suffisamment solide pour leur permettre de continuer à grandir de manière autonome. C’est l’objectif de bootcamps comme Jedha, Webforce 3 ou 3W Academy, qui forment de manière intensive à des compétences précises.

  • L’environnement pédagogique. Les étudiants attendent une approche pédagogique à la fois concrète et innovante et des enseignants de qualité, reconnus dans leur domaine, humains, capables de les préparer au terrain et de les aider à optimiser leurs capacités d’apprentissage. Les intervenants chez Lion, par exemple, sont tous entrepreneurs. Entre interviews utilisateurs dans la rue et cours de théâtre, la pédagogie de la French Future Academy est elle aussi tournée vers l’action.

  • Une communauté solide. La communauté est le coeur d’une école et doit être vivante : vie associative, étudiante, réseau d'anciens… Elle crée un sentiment d’appartenance et favorise l’entraide. Elle dépasse le cadre de la formation et continue d’accompagner l’élève bien après son passage, comme au Wagon, dont les anciens créent des startups ensemble, se transmettent des offres d’emploi, et se retrouvent régulièrement pour des soirées.

  • L’employabilité dans les nouveaux métiers. La possibilité de faire des stages ou une alternance, de s’appuyer sur un réseau d'entreprises partenaires qui recrutent au sein de l’école permettent de se professionnaliser rapidement. Chez Humind School, on est même “embauché ou remboursé !”

  • Des options de financement. La formation doit être accessible. 42 par exemple est totalement gratuite ! D’autres peuvent être financées par l’intermédiaire du CPF ou de Pôle Emploi comme LiveMentor.

  • Le campus et les installations. Des locaux stimulants favorisent l'expérimentation et les rencontres. Les élèves de Humind School, installés à WeWork, côtoient ainsi quotidiennement des startups susceptibles d’embaucher !

  • L’ouverture à l’international. Présence à l’étranger, diversité des étudiants et partenariats sont autant de manières de bénéficier d’une économie globalisée et d’en maîtriser les codes. On retrouve par exemple 33 nationalités différentes dans le MBA d’ESCP Europe, réputée pour ses six campus à Paris, Londres, Berlin, Madrid, Turin et Varsovie. 

Y a t-il selon vous d’autres critères qui contribuent à forger la marque d’une formation ? Comment valorisez-vous votre marque en tant que formation ?

Telescope sélectionne pour les étudiants et jeunes professionnels les meilleures écoles facilitant l'accès aux nouveaux emplois du numérique et les accompagne vers la formation qui leur correspond. Nous aidons les écoles à valoriser leur marque et à recruter les étudiants qu'elles méritent. Retrouvez-nous sur LinkedIn !

Découvrir les écoles